Beauregard

Beauregard

De nombreuses familles se sont succédées au fil des siècles : les plus anciens seigneurs connus sont Gaucher d’Aloigny en 1443, Michel Huan au début du 17e siècle et Michel Gallann, décédé le 29 novembre 1650 (sa plaque funéraire est conservée dans l’église). La famille Mareschau de la Chauvinière le restaure dans la première moitié du 18e siècle et le vend en 1800 à la famille de la Saussaye.

En 1825, création de l’allée principale

En 1852, Mme Gillet, nouvelle propriétaire entreprend la reconstruction du château. Ce projet n’est que partiellement réalisé : les dépendances et l’aile nord sont construites entre 1852 et 1855.

En 1870, Henri Mirault fait ajouter la tourelle d’angle sud, à base circulaire (monogramme HM et date portée) et construire une serre en 1893. Les tourelles visibles sur des cartes postales anciennes sont supprimées au début des années 2000.

Au sud du château un petit édifice à base carrée, en moellon et brique, accueille un pigeonnier possédant 105 boulins. Les bâtiments de la ferme s’organisent autour d’une seconde cour au nord de la cour principale.

Suite à un changement de propriétaire, le domaine a été entièrement restauré en 2016-2017 et accueille le camping “l’Orangerie de Beauregard”.

Beauregard

Several families have owned Beauregard over the centuries. the oldest known proprietors were Gaucher d’Aloigny in 1443 and Michel Galland, deceased 29th November 1650 (his memorial plaque is cinserved in the church). The mareschau de la Chauvinière family restored it in the first half of the 18th century and sold it to the Saussaye family in 1800.

The main drive was created in 1825.

In 1852, Madame Gillet, the new proprietor reconstruction of the Château. This project was only partially achieved : the outbuildings and the north wing were built between 1852 and 1855.

In 1870, Henri Mirault added the circular-based turret on the south corner (accrying the monogram HM and the date) and built a greenhouse in 1893. The turrets that are visible on old post-cards were removed in the early 2000’s.

To the south of the château stands a small, square-based building in rubble and brick which housed a dovecote with 105 pigeon holles. Farm buildings were around a second couryard to the north of the main courtyard.

Following a change of ownership, the domain was entirely restored in 2016-2017.