Plan Local d’Urbanisme

Depuis le 1er janvier 2016, les communes ou leurs groupements compétents ont pour obligation de mettre à disposition par voie électronique les plans locaux d’urbanisme.

Veuillez trouver le règlement du PLU applicable à ce jour.

reglement-plu

Les plans sont à retrouver en mairie auprès du secrétariat.

Personnalités de Villedômer

Émile BOUIN

emile-bouin

Né à Auzouer-en-Touraine le 17 janvier 1883, Émile BOUIN était l’un des quatre enfants du boucher dont l’étal était en face de l’église de Villedômer. Après des études normaliennes, le jeune homme épousera le 20 août 1905 Germaine DAUBRON, la jeune institutrice de Villedômer. Ils enseigneront ensuite sur un poste double à Jaulnay. Pendant la Première Guerre Mondiale, il sera blessé et gazé puis décoré de la Croix de guerre avec Palmes. Entre 1919 et 1924, le couple enseignera à l’école publique de Bourgueil, où Émile sera directeur. Puis Vouvray accueillera les deux instituteurs avant Château-Renault pour Émile, Germaine ayant pris sa retraite.

Alors que le couple est installé rue du Paradis à Villedômer pour couler des jours paisibles et une retraite heureuse, éclate la Drôle de Guerre. Les deux retraités appartiendront, dès décembre 1941, au réseau Libération-Nord en Touraine. En juin 1944, l’ancien enseignant est dénoncé pour avoir été vu portant du ravitaillement à deux aviateurs Anglais dont l’avion avait été abattu au dessus de Reugny. Les deux soldats étaient cachés dans une caburoche (cabane de vigne utilisée pour entreposer les outils) près de Villedômer. Émile BOUIN sera déporté, dès juillet, au camp de Buchenwald en Allemagne.

Jusqu’au 5 février 1945, date à laquelle il va mourir d’épuisement et de maladie, Émile BOUIN va écrire quotidiennement à ses deux Germaine (sa femme et sa fille). Leur petite-fille, Martine BARILLOT, conserve avec amour ces lettres écrites sur des journaux allemands. Son grand-père y évoque la dure vie au camp, le travail du bois et l’appel du matin dans le froid glacial, la faim, les vols, les punitions, le four crématoire et des souvenirs familiaux.

24 décembre 1944 : “Le temps est comme hier…La bûche dans l’âtre ma famille ! Ma femme chérie, mes chers petits enfants, comme je pense à vous !” – “Courage, confiance, patience, persévérance ! Il faut tenir jusqu’à la libération !”

C’est le 25 avril 1999 que les enseignants, parents d’élèves et conseil municipal ont baptisé très officiellement l’école publique de Villedômer à son nom. A chaque rentrée, l’ancien directeur et résistant est évoqué comme pour mieux l’ancrer dans la mémoire collective. Il y a aussi une rue toute en courbes, bordées de belles demeures et de plantations luxuriantes, comme pour retracer au fil de la route la vie d’honneur et de travail d’un homme exceptionnel. Cette rue a été tracée dans le lotissement construit sur des terrains ayant appartenu à Germaine et Émile BOUIN.


Lucien BESNARD

lucien-besnard

L’HISTOIRE :

Lucien Besnard et Florentine et Louis Vaillant, ses grands-parents, ont été nommés “Justes parmi les Nations” en 1997.
En 1942, suite aux premières rafles des Juifs à Paris, M. et Mme Zadjman, parents de six enfants, dont Simon, Albert et Suzanne, envoient un appel de détresse épistolaire à Louis et Florentine Vaillant, des amis qui habitent la commune de Pezou, située dans le Loir-et-Cher, afin qu’ils recueillent les trois plus jeunes enfants. Louis et Florentine acceptent immédiatement et c’est ainsi que leur petit-fils Lucien, agé de 18 ans, vient à Paris chercher les trois enfants afin de les amener à Pezou. Dés son arrivée, Lucien retire les étoiles jaunes cousues sur les vêtements de Simon, Albert et Suzanne, avant de partir vers la gare d’Austerlitz où un train doit les amener chez ses grands-parents. Louis et Florentine sont alors de condition très modeste et vivent dans une vieille maison, sans eau, ni électricité, composée d’une seule pièce d’habitation et d’une écurie, occupée par trois chèvres et quelques lapins. C’est donc dans une unique pièce que vivent Louis et Florentine, leur fille, la grand-mère de cette dernière, Simon, Albert et Suzanne, ainsi que deux autres petites filles juives de 8 et 3 ans, Henriette et Charlotte Mandelcwajg. Au regard des voisins, ces enfants réfugiés sont tout simplement appelés “Les petits parisiens des Vaillant”. Jusqu’à la libération, Louis et Florentine protègent et élèvent ces enfants comme leurs propres petits-enfants, sans aucune distinction. Les enfants Zadjman ne reverront pas leur père, déporté et mort à Maïdanek. C’est Charles, leur frère aîné, qui récupère Simon, Albert et Suzanne le 15 décembre 1944.

Extrait du témoignage de Simon Zadjman

“Globalement, de toute cette période je garde une impression de vie un peu en marge ou à l’écart des autres, certainement parce que Grand-mère Vaillant nous surveillait toujours de très près, et, exigeait de nous avoir toujours à portée de vue de sa fenêtre (…) Dans mon esprit comme dans celui de toute ma famille, il est très clair qu’ils nous ont sauvé et protégé, et que sans leur secours qui a duré 2 ans et demi, nous ne serions probablement plus là”

L’INAUGURATION :

Samedi dernier 7 Décembre 2013, la foule est descendue en centre-bourg pour voir Lucien Besnard inaugurer la place qui porte désormais son nom, à Villedômer. Le premier cercle qui se forme autour de ce grand Monsieur est constitué de sa famille. Il y a Ginette, son épouse, qui s’inquiète à demi-mots, consciente des émotions que ce rassemblement provoque chez son mari? : « Ça doit le serrer. »
Dans un premier temps, Lucien Besnard n’a pas voulu être honoré comme il l’a été hier? : « Il a accepté quand nous sommes retournés le voir, mais à la condition que les enfants des écoles de Villedômer puissent être associés à la cérémonie », a expliqué le maire, Marie-Claude Foucher.
Les élèves ont fait mieux que cela? : ils ont appris pour lui deux chansons d’amour et de paix, « Erev Shel Shoshanim » et « Down by the River Side », qu’ils ont chantées après les discours. « M. Besnard est un Juste parmi les nations. Il a sauvé des gens », annonce Éloïse, 9 ans. Cinq enfants juifs ont en effet été cachés à partir de juin 1942 dans la ferme des grands-parents de Lucien, Florentine et Louis Vaillant, à Pezou, en Loir-et-Cher. Parmi eux, il y avait Albert et Simon Zadjman, qui étaient là tous les deux hier matin, venus exprès d’Israël.
“?Les enfants ont vu un témoin?”
Il y a quelque temps, Lucien est passé dans les classes de Villedômer pour parler aux élèves. « Il a plus insisté sur les notions de tolérance que sur l’histoire en tant que telle », précise Jérémie Sauvage, enseignant. « Cette rencontre a eu beaucoup d’impact sur les enfants, qui ont vu un témoin. » Un témoin modeste, qui n’a pas dit un mot du sauvetage à ses propres enfants pendant… cinquante ans. Ils ne l’ont appris qu’en 1997, quand Lucien Besnard a reçu, des mains d’Avi Pazner, la médaille des Justes parmi les nations, la plus haute distinction civile attribuée par l’État d’Israël. Lucien Besnard n’a pas pris la parole en public, hier, mais toutes les personnalités ont rendu hommage à la portée de son action de Juste. Très ému, il a glissé, après les discours?et les chansons? : « On ne peut rien ajouter à tout cela. »

(Extrait de l’article de La Nouvelle République, paru dimanche 8 décembre 2013)

Voir les photos

Aide-mémoire local

Sacs jaunes  : disponibles en mairie

Vous prévoyez de faire des travaux :

  • Déclaration de travaux :
    • La déclaration préalable est un document administratif qui donne les moyens à l’administration de vérifier qu’un projet de construction respecte bien les règles d’urbanisme en vigueur. Ce document est obligatoire pour les travaux de faible importance. Pour en savoir plus 
  • Permis de construire :
    • Le permis de construire est un document administratif qui donne les moyens à l’administration de vérifier qu’un projet de construction respecte bien les règles d’urbanisme en vigueur. Ce document obligatoire pour les travaux de grande importance ne doit porter que sur les biens immobiliers. Pour en savoir plus

Plantez vos arbres ou arbustes à bonne distance
plantez-vos-arbres-a-bonne-distance

  • Les arbres, arbustes et arbrisseaux doivent être plantés à bonne distance des propriétés voisines. Un retrait défini par les règlements et usages locaux, à défaut par le code civil (articles 671 à 673), le code rural (article R161-22 à 24) doit être respecté.

Vos arbres sont proches d’une ligne électrique

  • Droits et obligations du propriétaire :
    • Le propriétaire doit veiller aux distances de plantation sous et aux abords des lignes électriques.
    • Le propriétaire doit laisser l’accès à la zone d’élagage.
    • En cas de chute d’arbre sur une ligne électrique, le propriétaire ou le locataire, en tant que gardien de l’arbre, est présumé responsable des dommages causés à la ligne. Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger la plaquette ci-jointeelagage

Tennis Club

 

Site internet
tcva.tennis.free.fr



tcva
Le tennis club de Villedomer Auzouer est ouvert à tous pour les loisirs ou la compétition.
Chaque licencié a la possibilité de jouer sur les 2 courts extérieurs de Villedomer et sur le court extérieur d’Auzouer en Touraine quand il le souhaite et dans les deux gymnases pendant les créneaux horaires réservés pour le tennis.

Pour tous les joueurs qui désirent se perfectionner, nous avons l’école de tennis le samedi matin pour les plus jeunes, le dimanche matin pour les ados, le lundi soir et le jeudi soir pour les adultes et depuis quelques mois le samedi matin pour les « adultes débutants ».

Nous engageons des équipes (Hommes et Femmes) en championnat d’été, d’hiver, en sénior plus, et en coupe Shmidlin pour les non classés qui veulent s’essayer à la compétition.

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter :

Sylvie Bellanger 02 47 55 06 62

Nelly Chatel 02 47 55 04 27

Karine Houzé 02 47 55 08 72

Club de Gymnastique Féminine de Villedômer

image1 image2

Notre club reprend ses séances de gymnastique<chasse|>
Chaque mardi de 20h30 à 21h30 (sauf vacances scolaires)<chasse|>
A la salle des fêtes<chasse|>
Venez nombreuses pratiquer une gymnastique d’entretien<chasse|>
Dans une ambiance décontractée et amicale.<chasse|>
Notre cotisation annuelle est de 65 euros.<chasse|>
Les inscriptions se feront sur place ou au 06 73 55 61 09<chasse|>
A bientôt.<chasse|>
image7

Comité des fêtes

Le comité des fêtes a besoin d’aide pour le montage de la foire aux poulets grillés. Merci de prendre contact avec Annick au 02 47 55 01 87logocomitefete

Le Comité des fêtes de Villedômer a pour vocation depuis 1966, d’organiser des manifestations, des événements pour animer la vie de notre village et il s’y emploie tout au long de l’année.


Lundi de Pâques :
Randonnées pédestres ou en VTT autour de Villedômer ou des villages environnants, suivies d’un repas et d’une chasse aux œufs pour les plus jeunes.


2e dimanche de juin :
Foire aux poulets grillés sur l’aire de loisirs du lavoir.
Exposants d’art et d’artisanat, marché gourmand, repas champêtres midi et soir, animations musicales en fanfares, spectacle sur podium dans l’après midi, manèges pour enfants.

 


2e dimanche de septembre :
« Les puces de Villedômer », brocante – vide-grenier sur l’aire de loisirs du lavoir, repas sur place.


En octobre :
Spectacle comique ou de variétés à la salle des fêtes.


Le Comité des fêtes de Villedômer est membre de la FNCOF, Fédération Nationale des Comités et Organisateurs de Festivités.

logo-fncof-pour-site

Cimetière

Le secrétariat de mairie se tient à la disposition des habitants de la commune pour donner des renseignements et répondre aux différentes interrogations concernant les acquisitions de terrain, les types de concessions et l’espace cinéraire.

Les tarifs applicables dans le cimetière à compter du 1er juin 2020 sont les suivants :

  1. Concession pour 2m² de terrain (2m x 1m) :
    1. Trentenaire : 130,00 €,
    2. Cinquantenaire : 250,00 €
    3. Droit de superposition : 120,00 €
  2. Columbarium : une case pouvant contenir 2 à 3 urnes :
    1. Concession de 30 ans : 450,00 €,
    2. Concession de 50 ans : 550,00 €
    3. Taxe pour urne supplémentaire : 150,00 €
  3. Cavurne : caveau cinéraire avec dalle en granit du Tarn (0.60 x 0.60), permettant le regroupement de 4 urnes :
    1. Concession de 30 ans : 550,00 €,
    2. Concession de 50 ans : 650,00 €,
    3. Taxe par urne supplémentaire : 150,00 €
  4. Jardin du souvenir: – stèle en granit du Tarn:
    1. Taxe pour le dépôt de cendres (donnant droit à l’apposition sur le mu contigu du cimetière d’une “plaque souvenir” d’un format réglementé, étant précisé que l’acquisition et la pose de la plque souvenir sera à la charge des intéressés): 60,00 €

Réaménagement du cimetière en 2014

cimetiere
La loi du 19 décembre 2008 a prévu que seules les communes de plus de 2000 habitants devaient disposer, au 1er janvier 2013, d’un jardin du souvenir. Cependant en Indre-et-Loire, c’est plus de 250 communes sur 277 qui ont déjà équipé leur cimetière d’un site cinéraire.<chasse|>
Le Conseil municipal a fait le choix de faire aménager un espace cinéraire susceptible d’évoluer au fil du temps, de très bonne qualité (granit français originaire du bassin du Sidobre dans le Tarn), paysagé, s’intégrant parfaitement dans le milieu naturel du cimetière.<chasse|>
Dans ce site ont peut trouver :<chasse|>
Un jardin du souvenir destiné à l’accueil des cendres des personnes décédées dont le corps a donné lieu à crémation. Dans ce cas, l’identité des défunts pourra être inscrite en lettres dorées sur une plaque de maronite noire de format 14 x 18 cm, apposée sur le mur contigu du cimetière<chasse|>
Un columbarium ou construction hors sol dans laquelle on peut déposer des urnes pour une période correspondant à la durée de la concession. Une case peut accueillir 2 à 3 urnes.<chasse|>
Des cavurnes permettant aux familles de déposer leurs urnes dans un espace enfoui sous une dalle en granit du Tarn. Cette tombe carrée s’intègre ainsi de façon discrète et parfaitement esthétique à l’environnement. Elle regroupe en un même lieu les urnes d’une même famille et peut contenir jusqu’à 4 urnes pour une période correspondant à la durée de la concession.<chasse|>
Un banc viendra prochainement compléter cet ensemble et permettra aux visiteurs de se recueillir dans la sérénité.<chasse|>
Les familles désirant obtenir une concession dans le cimetière devront s’adresser au secrétariat de mairie. Elles peuvent aussi mandater une entreprise, publique ou privée, de pompes funèbres qui effectuera pour leur compte les formalités nécessaires.<chasse|> Elles ont le libre choix entre les entreprises habilitées à l’organisation des obsèques (la liste est affichée à la mairie).<chasse|>
Le règlement intérieur du cimetière sera remis à chaque concessionnaire lors des différentes démarches entreprises dans le cimetière.<chasse|>
<chasse|>
Depuis 2008 (loi Sueur), les cendres ne peuvent plus être conservées au domicile ni être partagées. Placées dans une urne, elles peuvent être inhumées dans une sépulture, disposées dans un colombarium ou scellées dans un monument.
La dispersion se fait dans le Jardin du Souvenir ou dans la nature en dehors des voies publiques, mais ce dernier choix requiert une déclaration auprès de la mairie du lieu de naissance du défunt.

Loisirs

  • Aire de Pique-Nique Au lavoir, espace de jeux pour les enfants et tables sont à votre disposition
  • Terrain de boules Au lavoir, libre d’accès
  • Etang de loisir de l’Archevêque (ouverture été 2020)
    espace de jeux pour les enfants et tables de pic-nique sont à votre disposition (photo)
    (La pêche et la baignade ne sont pas autorisées)

  • Etangs (pêche)
    – Plan d’eau Communal de l’Arche Association de la Gaule Amboisienne 02 47 57 17 67
    – Etang de Charme EARL “Le Charme” 02 47 55 06 79
  • Circuits de randonnées Trois circuits sont proposés, au départ de la place du village :
    • Le Moulin de la Vasrole – 6 kms
    • Les deux vallées – 11 kms
    • Le sentier des bois – 20 kms (variantes 12 – 15 – 16 kms)
      Un dépliant est disponible en mairie.

A PROXIMITE

office-tourisme